Portrait of Britain

Comme Lord Byron et son voyageur poétique Childe Harold, j’ai voulu à mon tour faire un pèlerinage; sur la terre du Brexit. Cela afin de sentir et ressentir cette agitation, pour comprendre le peuple, pour devenir peuple…

Au travers plusieurs visites Londoniennes lors des dates historiques qui concernent ce Brexit, j’avais pour souhait de marcher sur les traces d’une histoire qui se construit, se déconstruit, et d’en façonner un souvenir honnête et concret.

Être au coeur de ce changement Européen et entendre battre le coeur des Anglais fut très intense.

Le grand désir de la vie est la sensation. Sentir que nous existons et que la vie est en perpétuel mouvement, c’est exaltant. Certaines choses nous poussent au jeu, à la guerre, au voyage, à des actions quelconques mais fortement senties, et dont le charme principal est l’agitation qui en est inséparable.

Ici, la colère, l’angoisse, l’inquiétude et la division se sont faits sentir dans les rues de la capitale. Je me suis fondu dans ce paysage afin de retranscrire au plus vrai, le ressenti d’un peuple puissant, mais divisé, perdu, presque arraché à ses racines.

Écouter, voir, parler, communiquer, aimer et désaimer par l’image, cela me fascine. Chaque expression, chaque geste, chaque regard, chaque émotion, j’ai voulu les marquer, les dévoiler au plus juste par l’œil de mon objectif.

Le Brexit laissera des traces, c’est un tournant historique qui nous éclate au visage. C’est une errance, une quête à la recherche de racines…

Ces images, ces actions et parfois ces rencontres sont des morceaux d’histoire, la leur, la nôtre et maintenant un peu la mienne.